Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journée de l’Unité Pastorale Aix Val de Durance

Dimanche 16 Février 2014

 

 

Après la messe à l’église St-Pierre de Peyrolles, nous nous sommes retrouvés  au Centre Socio-Culturel pour le traditionnel apéritif suivi du repas partagé. Les cordons bleus s’étaient surpassés et sans concertation aucune il n’y avait pas deux fois le même plat.

L’après-midi  s’est poursuivi par un échange pour préparer l’unité pastorale de demain, en vue de la visite de notre Evêque le 6 Avril.

Le Père Bruno, pour nous aider dans notre réflexion, avait sélectionné quelques phrases du Pape François accompagnées de photos bien choisies.

Chacun a pu s’exprimer et vous pouvez lire la richesse et la diversité de ce qui a été dit dans le compte rendu.

Si vous n’avez pas pu vous exprimer dimanche, si vous avez des réactions, des idées nouvelles pour l’avenir de notre unité pastorale, partageons-les et envoyez-les nous à :

upavd@wanadoo.fr

 

 

***********************************************************************************************************************************

 

 

Compte Rendu  Rencontre UPAVD

 

Peyrolles, le 16 février 2014

 

 

1 – Dieu ne se fatigue jamais de pardonner, c'est nous qui nous fatiguons de demander sa miséricorde.


. Dieu est amour.

. Il y a un défaut d'espérance.

. Notre Père, tout est dit.

. Pardon à Dieu, mais pardon à nos frères.

. Rien ne nous sépare de l'amour de Dieu.

 

Pour l'UPAVD :    -   Invitation à mieux prier le Notre Père pendant la messe 

                                -    Humilité de recevoir le sacrement de Réconciliation 

-    Présentation d'une technique : différentes façons, très simples, de demander pardon.

 

2 – Il nous permet de relever la tête et de recommencer, avec une tendresse qui ne nous déçoit jamais et qui peut toujours nous rendre la joie.

 

. L'exemple de Calcutta : toujours dans la joie.

. Dieu se sert souvent des autres ; c'est Quelqu'un qui nous accueille : on peut toujours recommencer.

. Celui qui regarde devant (qui ne regarde pas en arrière)

. Il y a toujours quelqu’un qui a toujours confiance en moi, c'est Dieu.

. "Recommencer" : ambiguïté du terme.

. En lien avec la miséricorde, il nous redonne l'identité du Fils : recommencer dans le bon sens.

 

Pour l'UPAVD :  -     Pour nous, mais aussi pour ceux qui ne sont pas là.

-          Sortir vers l'extérieur.

-          Recommencer : pour le nouveau curé : 1 ouverture

 

. Dieu est tendre pour nous, pour qu'on soit tendre avec les autres. Il faut savoir s'écouter

. Le croyant face à Dieu est celui qui est chargé de certaines missions. Il a souvent du mal à recommencer.

. Dieu passe par les hommes.

. Comment faire pour aider ceux qui ont baissé les bras.

 

3 – Un évangélisateur ne devrait pas avoir constamment une tête d'enterrement (…)

 

. Merci. Un évangélisateur doit dégager quelque chose car s'il a une tête d'enterrement, du coup je ne suis pas attiré vers lui.

. Je deviendrais chrétien, si seulement les chrétiens avaient une tête de ressuscités (citation de Nietzsche)

. A la messe, les enfants disent que c'est triste.

 

Pour l'UPAVD : -  Ce matin, beaucoup d'enfants qui faisaient du bruit : c'est la joie. La vraie question pournotrecommunauté, c'est de faire évoluer la messe pour que nos jeunes se rendent, et participent, à cette célébration. Que ce soit un moment de joie pour tous les âges.

. La joie, ça se demande.

. Qui nous donne la joie, si ce n'est l'Esprit Saint.

. Création d'un jardin d'enfants.

. S'inspirer des messes africaines.

. Habituer les enfants à venir dès leur plus jeune âge à la messe.

. Dans ma culture, on a appris à ne pas exprimer ses émotions.

. Il faut la participation des enfants, sans les exclure.

. L'évangélisation, ce n'est pas que pendant la messe.

. Messe des familles. Ne pas les mettre de côté.

 

4 – Jésus-Christ peut aussi rompre les schémas ennuyeux dans lesquels nous prétendons l'enfermer et il nous surprend avec sa constante créativité divine.

 

. Déjà "les schémas ennuyeux", je ne sais pas ce que ça veut dire.

. "Enfermer" dans une communauté, il faut réfléchir sur cette phrase.

. On n'est pas prêts à se laisser surprendre.

. Je rencontre des gens et la raison pour laquelle ils sont loin de l'Eglise c'est que nous  enfermons Dieu dans des schémas préfabriqués. J'essaye de transformer mon langage pour le leur faire comprendre.

. Jeunes de – de 30 ans : la foi, c'est fini. La religion nous impose des lois.

 

5 – En réalité, toute action évangélisatrice authentique est toujours "nouvelle"

 

. Evangéliser, c'est toucher quelqu'un qui n'a pas encore été touché.

. Mandela. Son message dans l'exemplarité, c'est quelque chose qui nous interpelle. Il y est en dehors de nos frontières.

. Authentique. Est-ce que les autres ne sont pas "nouvelles" .

. Ce que nous proposons, est-ce nouveau.

. Qu'est-ce qu'il y a de nouveau dans nos célébrations (catéchèse, aumônerie, Pastorale Santé)

. Dans tous les domaines, comment renouveler les choses.

. Il n'y a pas de nouveauté dans l'action mais dans la personne. Ce qui est nouveau, ce sont les gens.

. Dire que Dieu nous aime : il y a 1000 façons... Entendre quels sont nos manques pour lui  dire cet amour.

. Nous avons un Dieu triple et on ne donne pas assez de place au St Esprit.

. Symbiose avec le Christ. Il nous a laissé l'Esprit. Etre dirigé par l'Esprit.

. Notre Unité Pastorale a une réalité particulière. On n'a pas le choix, on est obligés de faire des choses nouvelles auxquelles nous n'avons pas été habituées.

 

6 – Tous ont le droit de recevoir l'Evangile. Les chrétiens ont le devoir de l'annoncer sans exclure personne, non pas comme quelqu'un qui impose un nouveau devoir, mais bien comme quelqu'un qui partage une joie, qui indique un bel horizon, qui offre un banquet désirable. L'Eglise ne grandit pas par prosélytisme mais "par attraction".

 

. En ayant des têtes de ressuscités.

. Si ce n'est pas une Bonne Nouvelle pour nous, on ne pourra pas la transmettre. L'Esprit Saint est mis au placard. Nous sommes appelés à vaincre cette peur.

. Il existe un groupe d'œcuménisme mais c'est dommage que nous ne soyons qu'une 15aine.

. N'exclure personne.

. L'Esprit ne grandit pas par prosélytisme mais par l'exemple du vécu.

. D'un bout à l'autre de la terre, nous aurons la joie de l'annoncer.

. Lorsque j'écoute le Christ, je voudrais être chrétien. Quand je vois les chrétiens, je ne veux plus être chrétien.

. Banquet de l'Evangile. Sommes-nous prêts à ouvrir les portes de l'Eglise aux estropiés ? parce qu'ils  portent quelque chose du Christ.

. Le royaume des cieux est + que les limites de l'Eglise.

. J'apprends à ma petite fille de 5 ans à faire son signe de Croix, à faire sa prière etc… Et l'autre jour chez ses autres grands parents, elle a fait lever tout le monde et fait faire le signe de Croix et la prière à tout le monde.

. "Partager une joie, un bel horizon, un banquet désirable", comme le moment que nous passons tous ensemble aujourd'hui. Et quand j'entends certaines phrases magnifiques que nous sommes en train de dire,  je suis sûre qu'il y a plein de choses supers à faire tous ensemble.

 

 

7 – Tout chrétien et toute communauté discernera quel est le chemin que le Seigneur demande, mais nous sommes tous invités à accepter cet appel : sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l'Evangile.

 

. Dieu sait ce qui est bien pour nous.

. Je sais "très bien"… mais est-ce qu'il ne faudrait pas avoir le courage d'aller au-delà du témoignage passif.

. Tout risque.

. Est-ce que j'ose me promener avec un chapelet.

. Le confort. Continuer à sortir de la routine, des habitudes.

. Par exemple, se rendre à la maison de retraite, même quand il pleut.

  Venez nous rejoindre apporter de l'amour.

 

 

8 – L'Eglise évangélise et s'évangélise elle-même par la beauté de la liturgie, laquelle est aussi célébration de l'activité évangélisatrice et source d'une impulsion renouvelée à se donner

 

. Il est indispensable que nos célébrations soient belles et joyeuses pour l'invitation à la Prière.

. Allez dehors.

. Comment ouvrir les relations entre nous.

. La liturgie n'est pas forcément la messe. Mais aussi le Baptême, le Mariage, les Obsèques.

. Pratique. Nous sommes très peu à nous occuper de la liturgie. On a besoin de vous.

 

 

9 – J'imagine un choix missionnaire capable de transformer toutes chose, afin que les habitudes, les styles, les horaires, le langage et toute structure ecclésiale devienne un canal adéquat pour l'évangélisation du monde actuel, plus que pour l'auto-préservation.

 

. Pour les malades du Sida (C&S) nous avons toujours été seuls et n'avons pas même reçu d'aide du diocèse.

. (Image du Groupe de Jeunes "Wake Up"). J'ai du mal. Je n'ai pas vu d'images comme ça dans nos églises. J'en ai vu dans les Eglises évangéliques, j'aimerais voir ça à Jouques.

. Nos jeunes sont là. On en a. Ils sont nombreux.

. Le groupe des confirmés. C'est pareil.

. Maisons de retraite. Cment les amener à revenir aux réunions ; le Carême. Et comment ça se passait avant ?

. Parler à Dieu, directement.

. Va au large. Les jeunes nous attendent. Ils ont besoin de nous. Avec 3 d'entre eux, nous sommes allés aux Oliviers et eux, tout comme les personnes en convalescence étaient enchantés de la rencontre.

. Tous les gens. Même s'ils sont "déments", "malentendants". Ce dont ils se rappellent ce sont les chants d'église de quand ils étaient jeunes.

 

 

10 – La pastorale en terme missionnaire exige d'abandonner le confortable critère pastoral du "on a toujours fait ainsi". J'invite chacun à être audacieux et créatif dans ce devoir de repenser les objectifs, les structures, le style et les méthodes évangélisatrices de leurs propres communautés.


Il faut du temps pour repenser cette question. Prévoir une autre réunion uniquement pour cette question.

 

11 – Nous nous comportons fréquemment comme des contrôleurs de la grâce et non comme des facilitateurs. Mais l'Eglise n'est pas une douane, elle est la maison paternelle où il y a de la place pour chacun avec sa vie difficile.

 

. Lâcher le contrôle.

. Arrêtons d'être dans la réflexion.

. Laissons-nous étonner.

. Le Pape découvre que l'Eglise devient la périphérie du monde, et non le centre.

. Nous (les prêtres) ne sommes pas une douane.

. Qu'est-ce qu'on construit avec les parents des baptisés, des mariés, pour ne pas avoir de l'éphémère.

. Ce qui marque les gens : les médias, les journaux, Internet…