Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

De l’antiquité…

Il ne fait aucun doute que le terroir de Saint Paul ait été habité de longue date par des communautés humaines. 

On retrouve ensuite les traces d’habitats par la découverte en 1906,1964 et 1975 d’un ensemble cimetière allant du premier âge de fer (VIème Siècle Av. J.C.) à l'époque des invasions barbares à la cité de la Grande Bastide (actuellement dans l'enceinte du Centre Nucléaire). Des travaux de fouilles ont permis la mise à jour d’une nécropole d’époques Gallo-romaines et barbares au lieu-dit des Couvents. En 1932, M. Gentilhomme nous a apporté le témoignage indiscutable d'une occupation humaine organisée dans les collines à l'entour de Saint Paul plusieurs millénaires avant notre ère, par la découverte d'un oppidum Ligure protégé sur la presque totalité de son périmètre par une falaise abrupte.

La fondation de Saint Paul à l'emplacement actuel est très probablement due aux Romains qui avaient installé, sur les bords de la rivière de Durance, un port fluvial destiné à réguler le transit par flottaison du bois et des marchandises provenant des Alpes et à destination des villes du delta du Rhône, de Massilia (Marseille), d’Arelate (Arles) et même de Rome. Quant au port, il présentait un grand intérêt et une grande sécurité puisqu'il se trouvait à l'abri des crues du fleuve réputées dévastatrices.

Au moyen-âge...

En ce qui concerne le port, il présentait un grand intérêt et une grande sécurité puisqu'il se trouvait à l'abri des crues du fleuve réputées dévastatrices. Ne dit-on pas que : « le Parlement, le Mistral et la Durance sont les trois fléaux de la Provence ? ». Le coude formé par le fleuve favorisait la récolte de la flottaison emportée par le courant qui venait battre contre la rive de tuf.

 

Au XIIIeme siècle, la population qui n'était composée, il est vrai, que de quelques feux prit son essors lorsque furent installés les bateaux-passeurs vers le rocher de Saint Eucher qui ouvrait l’accès à Mirabeau où on pouvait, à nouveau, traverser le fleuve pour se rendre vers le delta et Aix (un bac permettant de traverser la Durance est attesté en 1195). Le territoire actuel de la commune est composé des terres de l'ancien Marquisat de Saint Paul et des terres du domaine de Cadarache propriété à l’époque des Seigneurs de Valbelle. Le domaine fut confisqué à la révolution française et rattaché à la commune dont il dépendait administrativement depuis longtemps.

La commune nommée, un temps très court, il est vrai Saint Paul le Fougassier, fut proba-blement appelée ainsi, par référence aux deux besants d'or apposés sur son blason qui ressemblaient à deux fougasses. Durant la révolution, qui se fit un devoir de faire disparaître tous les signes religieux et nobles, il fut appelé «Port de Durance ou encore Paul de Durance. Ce n'est qu'au début du XIIème siècle qu'il reçut le nom de Saint Paul lez Durance (« lez » ou « lès » signifiant en vieux français : à côté de…)

Au XIVème Siècle, si le village était en ruine, le château, au contraire, était en très bon état. Le château ainsi que le village était entouré de murailles de protection. Le château fut détruit à la fin du XIVème siècle et reconstruit à la fin du XVème. Il y aurait eu trois chapelles dont une munie de fortifications à l'intérieur du castrum de Cadarache nous disent les écrits. La principale était placée sous la protection de Saint Michel et relevait de l'abbaye de Saint André d’Avignon. De ces diverses églises, et des habitants, il ne reste plus rien, tout a disparu sans laisser de traces à l’exception d’une des chapelles.

Aujourd’hui

Aujourd'hui Saint Paul est composé de 987 habitants. Jadis, commune essentiellement agricole, elle est devenue le fief de l'atome par suite de l'implantation sur son sol du Centre d'Études Nucléaires de Cadarache (C.E .A.). Le percement du canal E.D.F a fini par transformer radicalement sa topographie et sa morphologie au point d'en faire une presqu'île intérieure et de la priver de presque toutes les terres agricoles. Tous ces aménagements l'ont convertie en lieu de travail de quelques 5000 ingénieurs, techniciens et ouvriers du C.E.A. ou d'entreprises venues du monde entier. Le château de Cadarache restauré est devenu une hôtellerie pour recevoir les étrangers venus en stage au C.E.A.

L’église paroissiale dédiée aux Saints Pierre et Paul, a été reconstruite en 1704 en style roman : elle comporte un clocher-mur à 3 cloches, un retable du 17ème et une Vierge de Pitié du 16ème.