Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

couleurdumois.gif

Octobre

 

Témoigner de Jésus-Christ !

 

Cette couleur est surtout fixée par le calendrier liturgique de ce mois, qui nous fera vivre la Semaine missionnaire mondiale du 16 au 23 octobre.
La MISSION c’est avant tout l’ANNONCE de Jésus-Christ.

 

Et cette annonce relève de tout baptisé.
« Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Evangile » (I CO 9, 16) disait Saint Paul.
(cliquez sur l'image)
image001-copie-5.jpgL’évêque de Rome, successeur de Pierre dans la charge de conduire le peuple de Dieu, ne cesse de rappeler cette dimension constitutive de la vie de l’Eglise :
Paul VI, exhortation apostolique « Annoncer l’Evangile » : Ceux qui accueillent avec sincérité la Bonne Nouvelle, par la force de cet accueil et de la foi partagée, se réunissent donc au Nom de Jésus pour chercher ensemble le Règne, le construire, le vivre. Ils constituent une communauté qui est à son tour évangélisatrice. L’ordre donné aux Douze — “ Allez, proclamez la Bonne Nouvelle ” — vaut aussi, quoique d’une façon différente, pour tous les chrétiens. C’est bien pour cela que Pierre appelle ces derniers “ un peuple acquis en vue d’annoncer les merveilles ” de Dieu, ces mêmes merveilles que chacun a pu écouter dans sa propre langue. Du reste, la Bonne Nouvelle du Règne qui vient et qui a commencé est pour tous les hommes de tous les temps. Ceux qui l’ont reçue, ceux qu’elle rassemble dans la communauté du salut, peuvent et doivent la communiquer et la diffuser (n° 13)….

C’est avec joie et réconfort que Nous avons entendu, au terme de la grande assemblée d’octobre 1974, ces paroles lumineuses : “ Nous voulons confirmer une fois de plus que la tâche d’évangéliser tous les hommes constitue la mission essentielle de l’Eglise ”, tâche et mission que les mutations vastes et profondes de la société actuelle ne rendent que plus urgentes. Evangéliser est, en effet, la grâce et la vocation propre de l’Eglise, son identité la plus profonde. Elle existe pour évangéliser, c’est-à-dire pour prêcher et enseigner, être le canal du don de la grâce, réconcilier les pécheurs avec Dieu, perpétuer le sacrifice du christ dans la sainte messe, qui est le mémorial de sa mort et de sa résurrection glorieuse (n° 14)….Née par conséquent de la mission, l’Eglise est à son tour envoyée par Jésus. L’Eglise reste dans le monde lorsque le Seigneur de gloire retourne au Père. Elle reste comme un signe à la fois opaque et lumineux d’une nouvelle présence de Jésus, de son départ et de sa permanence. Elle le prolonge et le continue. Or, c’est avant tout sa mission et sa condition d’évangélisateur qu’elle est appelée à continuer. Car la communauté des chrétiens n’est jamais close en elle-même. En elle la vie intime — vie de prière, écoute de la Parole et de l’enseignement des Apôtres, charité fraternelle vécue, pain partagé — n’a tout son sens que lorsqu’elle devient témoignage, provoque l’admiration et la conversion, se fait prédication et annonce de la Bonne Nouvelle. C’est ainsi toute l’Eglise qui reçoit mission d’évangéliser, et l’œuvre de chacun est importante pour le tout. (n° 15).

Benoît XVI : Exhortation apostolique « La parole du Seigneur » : En effet, ce que l’Église annonce au monde est le Logos de l’espérance (cf. 1 P 3, 15); l’homme a besoin de la ‘grande Espérance’ pour vivre son présent, la grande Espérance qui est «Dieu qui possède un visage humain et qui nous ‘aima jusqu’à la fin’ (Jn 13, 1)». Pour cette raison, l’Église est missionnaire dans son essence. Nous ne pouvons pas garder pour nous-mêmes les paroles de la vie éternelle, qui nous ont été données dans la rencontre avec Jésus-Christ: elles sont destinées à tous, à tout homme. Toute personne de notre temps, qu’elle le sache ou non, a besoin de cette annonce. Puisse le Seigneur lui-même, comme au temps du prophète Amos, susciter dans les hommes une faim et une soif nouvelles des paroles du Seigneur (cf. Am 8, 11). Notre responsabilité est de transmettre à notre tour ce que nous avons reçu par grâce.     (n° 91)
Même si la mission évoque l’image des horizons lointains vers lesquels sont partis les messagers de la foi, n’oublions pas que pour nous, aujourd’hui, la mission c’est ici, chez nous. Je suis missionnaire dans mon milieu de vie, dans mon entourage, dans ma famille, dans ma société, dans mon travail… Il n’est pas de lieu que je fréquente qui ne soit concerné par la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, qui ne puisse être transfiguré par elle !

  • Alors rendons grâce pour les missionnaires d’hier qui n’ont pas hésité  à tout quitter  pour révéler le nom de Jésus.
  • Rendons grâce pour les missionnaires d’aujourd’hui qui n’hésitent pas à tout risquer pour rendre ce monde plus fraternel au nom de Jésus.
  • Rendons grâce pour les missionnaires de demain qui n’hésiterons pas à inventer de nouveaux moyens de proclamer le nom de Jésus.

 http://www.mission.catholique.fr/


Message de Benoit XVI pour la 85ème journée missionnaire mondiale

 

 

Intention de prière du pape Benoît XVI pour le mois d'Octobre


Pour les malades en fin de vie, afin qu'ils soient soutenus dans leurs souffrances

par la foi en Dieu et par l'amour de leurs frères.

Pour que la célébration de la Journée Missionnaire Mondiale accroisse

dans le peuple de Dieu

la passion de l'évangélisation et le soutien de l'activité missionnaire

par la prière et l'aide économique aux Eglises les plus pauvres.