Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

image001.jpgJ’ai fait partie des plus de 2 millions de jeunes qui ont assisté aux Journées Mondiales de la Jeunesse. Parmi les 30000 volontaires venus pour organiser et aider, nous étions 2100 scouts d’Europe, dont 900 français. J’ai en effet remarqué que les français ont été très présents dans ces JMJ, et j’en ai été très fière.

J’ai donc participé aux JMJ en tant que Guide d’Europe, et durant les « pré-JMJ », nous avons suivi un camp scout international. C’était très intéressant car 21 pays européens y étaient représentés.

Ensuite, du 16 au 21 aout, nous avons servi en tant que scouts volontaires. Nous avons donc revêtu le polo vert administré aux volontaires, et nous avons mis nos services à disposition. Chaque jour, une mission différente nous était donnée : animer une messe dans une paroisse reculée de Madrid, faire garer des bus et guider des pèlerins, distribuer des pique-niques aux pèlerins, donner des informations dans les bouches de métro, et bien sur assurer la sécurité et l’ordre sur les lieux de passage du pape. Mais notre tache la plus fréquente était de renseigner les personnes.

 

En effet, à partir du moment où l’on portait le polo « Volontaire » toutes les 2 image003.jpgminutes, les pèlerins venaient nous demander tout et n’importe quoi : « Par où accéder à la Basilique, où sont exposées les reliques de sainte… ? », « Où sont les toilettes ? », « Le pape passera-t-il par là ? », « où est la bouche de métro le plus proche ? » etc. Nous n’avions pas toujours la réponse attendue, mais nous avions à cœur d’établir le contact avec notre prochain, l’aider comme nous pouvions en toutes circonstances, et ce fut une super expérience qui m’a permis de faire d’énormes progrès en anglais et espagnol, car bien sur, souvent les pèlerins n’étaient pas français. J’ai ainsi donc beaucoup aimé les échanges que nous avons pu entretenir avec des jeunes venus de partout.

Notre pire ennemi fut surement la chaleur qui est montée jusqu’à 50°C. Nous la remarquions le plus souvent dans les bouches de métro remplies de pèlerins, ou encore en plein soleil. C’est dans ces moments que c’était le plus fatigant et le plus dur de tenir. Heureusement, les chants internationaux qui s’élevaient perpétuellement des métros nous faisaient très vite oublier nos difficultés, et nous nous joignions à cette joie ambulante.

image008.jpg


image005.jpgDurant la grande messe de clôture, j’ai eu la chance de pouvoir me glisser dans l’allée centrale. Ainsi, j’ai pu suivre de « près » ce pour quoi les pèlerins se préparaient depuis des jours et des jours. Le Saint Père se trouvait sous la coupole blanche et dorée pour célébrer. Ce qui m’a le plus impressionnée fut le silence recueilli, la ferveur dans lesquels les 2 millions de jeunes se sont plongés lors de la consécration des hosties, et la communion.

J’ai également eu la chance de voir à plusieurs reprises Benoit XVI à un mètre de moi. A Cuatro Vientos, pour la clôture des JMJ, chaque fois que le pape passait au milieu des jeunes, nous devions former une corde humaine pour lui dessiner un chemin et éviter que tout le monde  ne se jette sur lui. Après la messe, certains volontaires dont moi, ont aussi été conviés à une audience privée avec le pape, et nous avons pu, une fois de plus, remarquer et apprécier le contact qu’il recherche avec les jeunes.

image007.jpgCe que je retiendrai des JMJ, ce sont les amitiés fortes, les sourires,les larmes, les rires, les cris, les danses, les chants, le mélange de langues et de cultures, la découverte d’une ville, l’enrichissement spirituel, les expériences nouvelles, la relation d’entraide et de sincérité avec son prochain.

Mais la chose qui m’a le plus marquée fut le nombre, la masse, le poids des jeunes qui composent l’Eglise aujourd’hui.

L’Eglise n’est pas morte comme certains se plaisent à le dire.

L’Eglise est vivante, jeune, et dynamique !
Anaïs Vincent

image009.jpg

image011.jpg