Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche 27 mars 2011 - 3ème dimanche de Carême

 

LA MONTÉE DE JÉSUS VERS LA MORT

 

 L’identité entre le message de Jésus et sa personne, entre sa mission et son existence, de même que les divers aspects de sa prétention d’autorité, prennent de plus en plus corps à mesure que son ministère avance. Ils sont mis à l’épreuve d’une contraction fondamentale dont la menace se précise chaque jour. Il apparaît que l’accomplissement de sa mission fait courir à Jésus un risque grandissant pour sa propre vie. Les rédactions évangéliques font état de deux temps dans sa prédication : après le tournant de Césarée, Jésus monte vers Jérusalem ; il va vers la mort, mais aussi vers le Royaume et vers son Père. On peut même dire que cette montée symbolique vers Jérusalem est le fondement premier de toute « christologie d’en bas » : Jésus chemine vers l’accomplissement dernier de sa tâche dans la confiance qu’elle le conduira à la rencontre définitive du Père, rencontre qui sera aussi l’avènement du Royaume et du salut qu’il est venu annoncer et réaliser.

 

Jésus chemine ainsi vers un sommet : sommet de sa mission et de son service, sommet de sa relation filiale, sommet de son témoignage et de sa prétention, et donc sommet de la question qu’il pose aux siens, à ses contemporains et à tout homme.

 

 Il n’est rien de tel que l’épreuve, celle de la mort surtout, pour souligner l’écart entre nos belles paroles et ce que nous sommes. On est donc en droit d’attendre Jésus à ce creuset de vérité. Or la venue des jours sombres ne change rien à sa conduite. Aucune menace ne le fait dévier de sa mission. Il voit venir sa mort violente : les annonces de sa passion (Mt 16,21 ; 17, 22-23 ; 20, 18-19 et parallèles) explicitent une parole vraiment prononcée et répétée par Jésus, mais en la revêtant du langage reçu depuis l’annonce de la résurrection. Jésus parle également de la coupe qu’il doit boire (Mt 20,22) et du baptême dont il doit être baptisé (Mc 10, 38). Il invite à ne pas craindre ceux qui tuent le corps (Lc 12, 4). Dans cette conjoncture cruciale, Jésus continue sa route et reste fidèle à ce qui fait la foi de son existence, qui est une pro-existence (une existence pour les autres). Le Royaume est présent en lui et avec lui, car il vit totalement pour les autres et pour le Père dans la même attitude de service fraternel et filial. Il est parmi les siens celui qui est venu pour servir (voir Mc 10, 45) et qui ne refusera pas la coupe qui correspond à la volonté du Père (Mc 14,36).

 

 Le sens que Jésus donne à sa mort, nous le savons par l’institution de la Cène où celui-ci est, une fois encore mais avec une portée décisive, le maître de maison qui invite à sa table et accepte de partager son repas avec les pêcheurs (Judas). A la Cène, Jésus scelle l’identité de son message et de sa vie dont il portera le témoignage ultime sur la croix. Il fait de sa mort un service pour le salut de la multitude. Comme il l’a fait pour sa vie depuis le début de son ministère, il donne à sa mort une portée eschatologique : la venue du Royaume, en définitive le destin du monde, dépend de ce qu’il va vivre et souffrir. N’est-ce pas le sommet de sa prétention, exprimée au moment « crucial » où aucune illusion n’est plus possible ?

 

 Extrait du livre de Bernard Sesboüe

 Pédagogie du Christ (p 32, 33, 34)

 

QUELQUES INFORMATIONS

 

             

Temps de prière pour les Vocations et Lectio Divina (Lecture priée et priante de la Parole de Dieu)

           Vendredi 1er  avril, à l’église du Puy Sainte Réparade

                              -  19 h 30, Prière pour les Vocations   -   20 h 00,   Lectio Divina     

 

 

 

Préparation de Baptême des tout-petits :  

       La prochaine réunion aura lieu le : samedi 2 avril, à 17 h 30,

                                                                   à la salle paroissiale de Peyrolles 

 

Cette semaine dans nos paroisses

Messes

 

Vendredi 25 mars : Annonciation du Seigneur

              à 17 h 30, à Saint Paul lez Durance,

                 

 

Samedi 26 mars,   à 18 h,  à Peyrolles, pour Olga ATHENOUX (d),                                                     

 

 

Dimanche 28 mars :   3ème  dimanche de Carême

                       à    9 h 30,  à Meyrargues

                       à  11 h, à Jouques

 

 

Mardi 29 mars,  à 8 h 30, à Peyrolle

 

 

Jeudi 31 mars, à 18 h 30, à Meyrargues

 

 

Vendredi  1er avril,

              à 17 h 30, à Saint Paul lez Durance,

                   

 

Samedi 2 avril,   à 18 h 30,  à Jouques, MESSE DES FAMILLES,                                         (Horaire d’été)

 

Dimanche 3 avril :   4ème  dimanche de Carême

                       à    9 h 30,  à Peyrolles

                       à  11 h, au Puy Sainte Réparade

 

Temps de Prière

 

 

Lundi 28 mars,             

               à 17 h, à Peyrolles

               à 19 h  à Jouques

 

Jeudi 31 mars,

               à 17 h 30, à Meyrargues

 

Vendredi 1er avril,

                au Puy Ste Réparade    

 

19 h 30, Prière pour les Vocations 20 h 00, Lectio Divina

 

 

 

Baptême

 

 Dimanche 27 mars,

                   12 h,  à Jouques,

      Joachim CHANE-MOUYE

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Eau Vive