Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche 20 février 2011  - 7ème dimanche du Temps Ordinaire

 

QUELLE EST LA SOURCE DE LA SAINTETÉ ?

 

La source - “Dieu seul est saint”  C’est l’Ecriture qui le dit. La sainteté, c’est ce qui caractérise Dieu. C’est ce qui fait que Dieu est Dieu. C’est un peu le nom de sa différence. Lui-même nous a fait découvrir peu à peu , et de façon définitive, par Jésus, que ce qui caractérise sa sainteté, c’est son amour absolu, prévenant, gratuit, fidèle.

 

Or c’est précisément de cet amour que nous parlait  la lettre de saint Jean : “Voyez comme il est grand l’amour dont le Père nous a comblés.” A cause de cet amour, Dieu fait de nous ses enfants, enfants bien-aimés à l’image du Fils Bien-Aimé. Le Père “a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu et nous le sommes”. Là est la source. “Les disciples du Christ, disait le concile Vatican II, sont vraiment devenus, dans le baptême de la foi, fils de Dieu... et par conséquent, réellement saints. Cette sanctification qu’ils ont reçue, il leur faut, avec la grâce de Dieu, la conserver et l’achever par leur vie.” 

 

Si cela est vrai, on perçoit deux conséquences : être saint ne relève pas de la performance ou de l’exploit. Être saint ne peut pas consister seulement à faire des efforts ou à vivre héroïquement. La sainteté, c’est l’accueil de l’amour du Père, amour qui est “répandu dans nos coeurs par l’Esprit qui nous est donné”. Cela ne se fait pas sans nous. Cela ne se fait pas malgré nous. Cela demande du courage, mais ce courage même, c’est Dieu qui nous le donne. L’histoire de la sainteté, c’est l’histoire des pauvres dont Dieu a rempli d’amour les mains vides, c’est l’histoire des affamés que Dieu a rassasiés de sa miséricorde.

Par ailleurs, saint Jean disait: “Ce que nous sommes ne paraît pas encore clairement.” Eh oui ! Nous sommes des saints  en devenir. Nous n’avons jamais fini,  en notre vie sur cette terre, de devenir ce qu’à notre baptême Dieu nous a donné d’être.

                                                                                                                   

 Extrait du livre du Cardinal  Louis-Marie BILLE

 Parole pour ESPERER (p 82 et 83 ) - 2005

 

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

LE SEL DE LA TERRE

 

Un mot célèbre de karl Rahner dit ceci : “Le chrétien de l’avenir sera mystique ou ne sera pas.” Je ne poserais pas d’aussi grandes exigences, car les hommes demeurent toujours les mêmes. Nous restons toujours

aussi faibles, nous ne deviendrons pas tous des mystiques. Mais ce qui est exact  là-dedans, c’est que le christianisme serait condamné à étouffer si nous étions incapables de parvenir à cette intériorisation qui permet à la foi de descendre d’une manière personnelle dans les profondeurs de la vie individuelle, et de me porter en elle et de m’illuminer. La simple action et la simple construction intellectuelle ne suffisent pas. Il est très important de réfléchir sur la simplicité et sur l’intériorité, sur les manières suprarationnelles de percevoir la réalité....

 

Extrait d’un entretien avec le Cardinal Joseph RATZINGER

Le sel de la terre  (p 257 et 258)  - édition Flammarion - 2005

Tag(s) : #Eau Vive