Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et si les pierres pouvaient parler…

 

Si les pierres pouvaient parler… elles nous parleraient sûrement de Jésus !

Le premier dimanche de ce mois nous propose l’épisode de la femme surprise en situation d’adultère, et donc passible de mort selon la loi. Et voici le magnifique arbitrage de Jésus : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre » Jn 8, 7

Pourtant notre Seigneur est sans complaisance avec le péché et il ne reniera pas la Loi de Moïse. Il n’est pas venu l’abolir, mais l’accomplir par un amour infini pour les pécheurs que nous sommes, afin que tous soient sauvés. Dieu nous veut libres et heureux !

Quel beau message d’espérance, mais bien difficile à croire pour beaucoup de nos contemporains ! Et encore moins pour les scribes et les pharisiens qui au regard de cette loi d’amour, n’avaient plus de légitimité pour lapider cette femme. Mais, le don de Jésus va encore plus loin : Il est venu pour prendre sur Lui la sentence de mort qui devait la frapper et qui devrait frapper les pécheurs que nous sommes. Le Christ est venu pour nous en libérer. Et les derniers mots de ce chapitre de l’évangile selon St Jean le signifie bien, en nous annonçant déjà la croix : « … alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter » Jn 8, 59 .

Oui le salut apporté par le Christ doit s’opérer à travers les épreuves et l’échec apparent : « la pierre rejetée par les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle » Mt 21, 42-Ps 118, 22. Car au matin de Pâques, la victoire du Christ sur la mort nous donne cette certitude que la vie éternelle nous est offerte. Il faut nous en souvenir dans les moments de doute ou de découragement que nous procurent les événements terrifiants qui s’abattent sur le monde.

Oui, Jésus est venu apporter la vie. Et là encore, c’est la pierre roulée sur le côté du tombeau qui en témoigne. La mort et le mal ne triompheront pas. Alors, que notre prière soit fervente et quotidienne !

Jésus-Christ, « pierre inébranlable sur laquelle on peut s’appuyer avec foi » 1P2,5, ne nous abandonnera pas.

Ainsi, nous devenons à notre tour, « pierres vivantes intégrées à la construction de l’édifice spirituel » Ep 2, 21 , par le travail de l’Esprit-Saint qui habite le cœur des croyants. Alors, n’ayons pas peur d’en vivre et de clamer au monde ce qui fait notre espérance.

Et comme nous le lirons au moment de la bénédiction des rameaux, lorsque Jésus disait aux pharisiens qui reprochaient à ses disciples leur exubérance lors de son entrée triomphale à Jérusalem : « Si eux se taisent les pierres crieront. » Lc 19, 40

Belle montée vers Pâques !

Philippe VINCENT-diacre.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :