Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Fête -"la Chandeleur",

Le 2 février, les chrétiens célèbrent la présentation de Jésus au Temple.

A l'époque, tous les parents faisaient cet acte d'offrande de leur fils premier né. Mais cette fête  n'est pas un simple rappel de l'événement. Il faut surtout y voir une révélation sur le mystère de Jésus.

Nous y découvrons le vieillard Siméon qui reconnaît en lui la Lumière du monde. C'est pour cette raison que cette fête est appelée "la Chandeleur", la fête de la Lumière. C'est ainsi qu'en ce jour, Jésus nous est présenté comme la "lumière des nations". C'est important, pour nous car nous vivons dans un monde qui perd ses repères. Chaque jour, les médias nous en donnent de tristes exemples. Cela ne sert à rien de se lamenter. Nous avons bien mieux à faire : comme le vieillard Siméon, nous sommes appelés à montrer Jésus au monde. Le Pape François  disait que nous n'avons pas une obligation de résultat, mais une obligation de témoignage. Comme Bernadette de Lourdes, nous ne sommes pas chargés de faire croire mais de dire.

Le principal travail c'est Dieu qui le fait dans le cœur de chacun. La Lumière du monde c'est lui. Comme Siméon, nous pouvons dire : "Mes yeux ont vu ton salut que tu préparais à la face des peuples." L'Ancien Testament nous a révélé un Dieu, qui a fait alliance avec son peuple choisi. Avec la venue de Jésus, cette alliance s'élargit : elle n'est pas offerte au seul peuple élu, mais à tous les peuples du monde. Grâce au Christ, l'humanité est convoquée pour devenir l'unique peuple de la nouvelle alliance. C'est de cette bonne nouvelle que nous avons tous à témoigner.

Plus tard, Jésus dira : "Je suis la Lumière du monde". La lumière ça éclaire et ça fait vivre. Une personne qui vivrait en permanence dans une pièce sombre finirait par tomber malade. Le Christ se présente à nous comme cette lumière qui nous montre le chemin, qui éclaire notre conscience et qui nous fait vivre. C'est cette lumière de Dieu qui nous a été transmise au jour de notre baptême. Et c'est pour cette raison que nous la ranimons le 2 février.

Cette fête de la présentation du Seigneur au Temple, fait naître en chacun de nous un grand désir de rencontrer Jésus et de nous laisser transformer par la Lumière qui est en lui. Nous le rencontrons dans la liturgie qui nous fait parcourir les étapes de sa vie. Nous le rencontrons aussi dans les sacrements. (Concile Vatican II)

Avec Siméon, nous sommes tous invités à prendre l'enfant Jésus dans nos bras pour le contempler et rendre grâce à Dieu.

Le Salut qui nous est annoncé en ce jour, n'est pas une simple théorie mais quelqu'un.

Cette mission nous concerne tous, quel que soit notre âge. Mais la rencontre de Siméon et d’Anne nous montre l'importance des "seniors" dans la transmission de la foi. Beaucoup d'enfants n'ont entendu parler de Jésus que par leurs grands-parents. Nous avons là le visage d'une Eglise dont le renouvellement repose aussi sur les plus âgés de ses membres.

Nous vivons dans un monde qui est souvent indifférent à la présence de Dieu.

Nous te prions Seigneur, envoie ton Esprit Saint : qu'il fasse de nous des témoins de la Lumière, des apôtres de Jésus auprès de tous ceux qui attendent leur délivrance. Amen

Père Kurian THEKKEL

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :