Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EV 702

Bientôt Noël chantera !

Nous voici à une semaine de Noël et en ce 4ème dimanche de l’Avent, la prière de l’Eglise se fait plus insistante : « Que la terre s’entrouvre et fasse germer le Sauveur ». Nos regards se tournent vers celle qui attendait dans le secret de son amour Celui dont Jean-Baptiste a proclamé la venue ».

Demandons à la Sainte Vierge Marie de nous guider en ces derniers jours d’attente afin que nous préparions nos cœurs à accueillir Jésus, le Sauveur.

Que fêtons-nous à Noël ?

Nous voulons nous rappeler la naissance du Fils de Dieu dans la crèche de Bethléem.

Et nous célébrons « la révélation du mystère qui a été tenu secret pendant des siècles » (Rm 16, 25-26), les prémices du mystère de la Rédemption.

Depuis quand ?

Au début du christianisme, seule était fêtée la Résurrection du Seigneur, d’abord le « Jour du Seigneur » et ensuite chaque année à Pâques.

C’est au début du IVème siècle que voit le jour une fête de la naissance du Christ.

La Lumière est venue dans le monde.

Par la fête de Noël, l’Eglise voulait combattre d’une part les fêtes païennes accompagnant le solstice d’hiver et, d’autre part, la grande hérésie arienne qui niait la vérité de l’humanité du Christ, contre laquelle le concile de Nicée s’était élevé avec force, en 325.

La naissance du Sauveur allait supplanter la naissance du soleil.

Et nous aujourd’hui ?

La France n’est plus une terre chrétienne !

Nous vivons dans une société éclatée marquée par l’indifférence religieuse, le relativisme et même un athéisme agressif qui veut bannir de l’espace public tout signe religieux et rejeter tout l’héritage chrétien présent dans notre culture.

Allons-nous nous laisser entraîner par ce tourbillon ?

Puisqu’en cette fête, dans la lumière de la foi, le mystère du Christ est révélé à nos cœurs. « Inondés de cette clarté nouvelle », devenons les témoins rayonnants du Verbe fait chair.

Au lendemain de Noël, nous élargissons notre regard vers la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph. « Ô Nazareth, enseigne-nous ce qu’est la famille, sa communion d’amour, son austère et simple beauté, son caractère sacré et inviolable ». (Saint Paul VI)

Prions pour que nos familles deviennent des « églises domestiques » priantes, aimantes, rayonnantes et missionnaires. Et même si la croix nous guette, n’ayons pas peur, le Seigneur est avec nous !

 

Sainte et joyeuse fête de Noël.

 

Père Philippe

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :