Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vendredi 20 novembre : La maison de Dieu est maison de prière

La maison de Dieu est maison de prière

 

Dans l'évangile que nous lisons aujourd'hui, Jésus chasse les marchands du Temple.

Ces marchands étaient nécessaires au fonctionnement du Temple... ils vendaient les animaux pour les holocaustes, ils changeaient la monnaie, etc.

Et voilà que Jésus, les chasse... Il prépare son peuple à un autre sacrifice... Le sien sur la Croix.

Son Sacrifice va remplacer tous les sacrifices de l'ancienne alliance.

Il va l'anticiper au soir du Jeudi saint lors de la dernière cène où Il va rompre le pain et partager la coupe qui sont désormais son Corps livré et son Sang versé pour la multitude.

Nos eucharisties sont célébrées en mémoire de Lui, comme Il nous a dit de le faire...

Il est grand le Mystère de la foi !

Le saint curé d'Ars avait une foi immense en la Présence réelle de Jésus au tabernacle.

Et il était parvenu à partager cette foi avec ses paroissiens...

Un brave laboureur qui passait chaque jour devant l'église, s'y arrêtait quelques instants et se tenait debout dans le fond de l'église, son chapeau à la main. Le curé d'ars intrigué, lui demande un jour ce qu'il vient faire à l'église ? Le paysan lui répond : « Je le regarde et Il me regarde ! »

Il avait tout compris. Il venait, chaque jour, à la rencontre de son Seigneur.

Autrefois, nous inculquions aux enfants de faire  la visite au Saint Sacrement quand ils passaient devant l'église... Et nous ?

Sommes-nous conscients de la présence de Jésus au tabernacle ?

Lorsque nous rentrons à l'église, est-ce notre première préoccupation ? Le saluer ?

Y venons-nous avec le désir de le rencontrer ? De l'écouter, de le prier ?

Reconnaissons-le, nos églises, avant la messe, ressemblent bien souvent à une place de marché !

Ma maison, mon église, dit Dieu, est maison de prière !

Cela nécessite qu'elle soit maison de silence, de recueillement...

Laissons nos bavardages à l'entrée, sur le parvis...

Et préparons-nous à la messe dans le silence avec le désir de l'accueillir.

Comme le prêchait sans cesse le saint curé d'Ars :  Il es là !

           

                                                                                                                                  Père Philippe

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :