Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 SAINT ou RIEN ! 30 jours avec Marie pour une vie bénie ! Jour 30 : je me consacre entièrement

Jour 30 : je me consacre entièrement

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.

1 - Je médite

Avec la Bible

" Or, près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus, voyant sa mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. " (Jn 19,25-27)

" Je vous exhorte donc, frères, par la tendresse de Dieu, à lui présenter votre corps – votre personne tout entière –, en sacrifice vivant, saint, capable de plaire à Dieu : c'est là, pour vous, la juste manière de lui rendre un culte. Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait. " (Rm 12,1-2)

Avec saint Louis-Marie Grignon de Montfort

" La consécration à Jésus par Marie consiste à se donner tout entier et à faire toute chose ‘par' Marie, ‘avec' Marie, ‘en' Marie et ‘pour' Marie. "

" Si la dévotion à la Très Sainte Vierge est nécessaire à tous les hommes pour faire simplement leur salut, elle l'est encore beaucoup plus à ceux qui sont appelés à une perfection particulière ; et je ne crois pas qu'une personne puisse acquérir une union intime avec Notre-Seigneur et une parfaite fidélité au Saint-Esprit, sans une très grande union avec la Très Sainte Vierge et une grande dépendance de son secours. "

" Cette dévotion consiste donc à se donner tout entier à la très sainte Vierge, pour être tout entier à Jésus-Christ par elle. Il faut lui donner : notre corps avec tous ses sens et ses membres ;  notre âme avec toutes ses puissances ; nos biens extérieurs qu'on appelle de fortune, présents et à venir ;  nos biens intérieurs et spirituels, qui sont nos mérites, nos vertus et nos bonnes œuvres passées, présentes et futures : en deux mots, tout ce que nous avons dans l'ordre de la nature et dans l'ordre de la grâce, et tout ce que nous pourrons avoir à l'avenir dans l'ordre de la nature, de la grâce ou de la gloire, et cela sans aucune réserve, pas même d'un denier, d'un cheveu et de la moindre bonne action, et cela pour toute l'éternité, et cela sans prétendre ni espérer aucune autre récompense de son offrande et de son service, que l'honneur d'appartenir à Jésus-Christ par elle, quand cette aimable Maîtresse ne serait pas, comme elle est toujours, la plus libérale et la plus reconnaissante des créatures. [...] Il s'ensuit de là   que par cette consécration on donne à Jésus-Christ, de la manière la plus parfaite, puisque  c'est  par  les  mains  de  Marie,  tout  ce  qu'on  peut  lui  donner,  et  beaucoup  plus  que  par  les  autres dévotions, où on lui donne ou une partie de son temps, ou une partie de ses bonnes œuvres , ou une partie de ses satisfactions et mortifications. Ici tout est donné et consacré. "

2 - Je prie

Prière de consécration à Marie de Saint Louis-Marie Grignon de Montfort 

Ô Sagesse éternelle et incarnée ! Ô très aimable et adorable Jésus, vrai Dieu et vrai homme, Fils unique du Père Éternel et de Marie, toujours Vierge ! Je vous adore profondément dans le sein et les splendeurs de votre Père, pendant l'éternité, et dans le sein virginal de Marie, votre digne Mère, dans le temps de votre incarnation. Je vous rends grâce de ce que vous vous êtes anéanti vous-même, en prenant la forme d'un esclave, pour me tirer du cruel esclavage du démon. Je vous loue et glorifie de ce que vous avez bien voulu vous soumettre à Marie votre sainte Mère, en toutes choses, afin de me rendre, par Elle, votre fidèle esclave.
Mais hélas ! Ingrat(e) et infidèle que je suis, je ne vous ai pas gardé les vœux et les promesses que je vous ai solennellement faits dans mon Baptême. Je n'ai point rempli mes obligations. Je ne mérite pas d'être appelé(e) votre enfant ni votre esclave, et comme il n'y a rien en moi qui ne mérite vos rebuts et votre colère, je n'ose plus par moi-même approcher de votre sainte et auguste Majesté. C'est pourquoi j'ai recours à l'intercession et à la miséricorde de votre sainte Mère, que vous m'avez donnée pour Médiatrice auprès de vous, et c'est par son moyen que j'espère obtenir de vous la contrition et le pardon de mes péchés, l'acquisition et la conservation de la Sagesse.
Je vous salue donc, ô Marie immaculée, tabernacle vivant de la divinité, où la Sagesse éternelle cachée veut être adorée des anges et des hommes ; Je vous salue, ô Reine du ciel et de la terre, à l'empire de qui tout est soumis : tout ce qui est au-dessous de Dieu ; Je vous salue, ô refuge assuré des pécheurs, dont la miséricorde n'a manqué à personne. Exaucez les désirs que j'ai de la divine Sagesse, et recevez pour cela les vœux et les offres que ma bassesse vous présente.

Moi, ……, pécheur (pécheresse) infidèle, je renouvelle et ratifie aujourd'hui, entre vos mains, les vœux de mon Baptême : Je renonce pour jamais à Satan, à ses vanités et à ses œuvres, et je me donne tout entier(ère) à Jésus-Christ, la Sagesse incarnée, pour porter ma croix à sa suite tous les jours de ma vie, et afin que je lui sois plus fidèle que je n'ai été jusqu'ici. Je vous choisis aujourd'hui ô Marie, en présence de toute la cour céleste, pour ma Mère et Maîtresse. Je vous livre et consacre, en qualité d'esclave, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m'appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité. Recevez, ô Vierge bénie, cette petite offrande de mon esclavage, en l'honneur et union de la soumission que la Sagesse éternelle a bien voulu avoir de votre maternité, en hommage de la puissance que vous avez tous deux sur moi, et en action de grâces des privilèges dont la sainte Trinité vous a favorisée. Je proclame que je veux désormais, comme votre véritable esclave, chercher votre honneur et vous obéir en toutes choses.

Ô Mère admirable, présentez-moi à votre cher Fils, en qualité d'esclave éternel, afin que, m'ayant racheté(e) par vous, il me reçoive par vous.
Ô Mère de miséricorde, faites-moi la grâce d'obtenir la vraie Sagesse de Dieu et de me mettre, pour cela, au nombre de ceux que vous aimez, que vous enseignez, que vous nourrissez et protégez comme vos enfants et vos esclaves.
Ô Vierge fidèle ! Rendez-moi en toutes choses un(e) si parfait(e) disciple, imitateur(trice) et esclave de la Sagesse incarnée, Jésus-Christ votre Fils, que j'arrive par votre intercession et à votre exemple, à la plénitude de son âge sur la terre et de sa gloire dans les cieux.
Ainsi soit-il ! 

 

Notre Père

Je vous salue Marie

Gloire au Père

3 - J'agis

Aujourd'hui, en ce jour où je consacre toute ma vie à la Sainte Vierge, je médite les mystères joyeux du rosaire en priant le chapelet (Si vous désirez méditer ce chapelet avec le Père Cantalamessa, cliquez ici).

Si je n'en ai pas déjà une, j'achète une médaille de la Sainte Vierge, que je demande à un prêtre de bénir, pour la porter sur moi jusqu'à ce que je quitte cette terre !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :