Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DECONFINÉS…ET APRÈS ?

Depuis quelques mois, toute l’humanité a été durement éprouvée par l’ennemi invisible qu’est le Covid-19 et qui a mis à genoux érudits et scientifiques. La fragilité et les limites de l’être humain ont été mises à nu. Et les interprétations ont fusé de toutes parts. Chacun y est allé de son ressenti : Alors que certains dénonçaient une colossale et titanesque machination économique, d’autres y ont décelé une punition de la nature pour qu’on prenne plus soin d’elle et qu’on la respecte. Mais ce qui est sûr, c’est que cette pandémie du coronavirus nous aura amenés à endiguer le flux d’actions bien souvent inutiles auxquelles nous nous adonnions autrefois à cœur joie et à nous recentrer sur l’essentiel. Nous chrétiens, avons été durement éprouvés.

En effet, qui aurait jamais pu imaginer que nous fêterions Pâques cette année dans nos maisons plutôt que dans nos églises paroissiales ? Qui aurait cru que nous serions privés du Corps de notre Seigneur pendant de nombreuses semaines ? Notre foi a été ébranlée, mais le Seigneur nous a soutenus. Progressivement, nous avons repris nos activités ; les célébrations ont repris ; nous nous sommes mis à respirer de nouveau. Mais allons-nous vivre comme avant ? Voilà la question qu’il nous faut nous poser au sortir de ce confinement. Dans les Ecritures et dans la vie chrétienne, l’épreuve n’est pas une fin en soi. Elle est comme ce feu auquel notre foi est éprouvée. Comment a été trouvée la nôtre après ce confinement ? A-t-elle été affaiblie ? Ou s’est-elle plutôt renforcée dans ce face-à-face solitaire qu’a été le confinement ? Par ce dernier, il nous a été rappelé l’importance de repartir en soi-même pour une rencontre avec le Tout-Autre ; car « tout homme est ontologiquement créé pour un autre ordre d’enfantement, celui de son intériorité [1]» ; et « il manquera toujours quelque chose à toute souffrance qui n’aura pas été portée solitaire et secrète. Le silence même ne suffit pas [2]». La période du confinement nous l’a rappelé ou enseigné.

Pendant cette période en effet, nous avons pris l’habitude de suivre régulièrement la messe et différents exercices spirituels via les réseaux sociaux. Cela a témoigné de notre soif et de notre désir de Dieu, mais surtout de la preuve que nous reconnaissons que Lui Seul est Tout-Puissant. De plus, contrairement à ce à quoi on aurait pu s’attendre, le confinement nous a rapprochés de personnes que nous n’aurions jamais appelées auparavant ; des personnes seules ou isolées. Prenons garde que toutes ces actions n’aient été simplement des « passe-confinements ». Ce serait vraiment dommage car tout cela nous aura fait redécouvrir le vrai sens de l’humanité. N’ayons pas peur de nous retrouver pour parler de toutes ces expériences que nous avions eu à vivre, chacun suivant ses capacités et avec ses limites. Il nous faut absolument garder les belles choses que nous avons vécues et surtout, les faire fructifier pour un rayonnement de ce monde qui peut paraître triste, insipide voire répugnant.

Demandons au Seigneur la Force de son Esprit qui vient nous visiter à la Pentecôte pour que nous allions par tous les chemins annoncer son Amour et sa Miséricorde au monde entier.

 

Gildas DOSSOU,

Diacre - UPAVD

 

[1] Annick de Souzenelle, L’Egypte intérieure ou les 10 plaies de l’âme.

[2] Henri De Lubac, Paradoxes.

INFORMATIONS

CONSIGNES A SUIVRE POUR LES CELEBRATIONS

  • Depuis peu, nous pouvons reprendre le chemin du rassemblement dominical. Pour rappels, le port du masque et la distanciation physique sont obligatoires. Des personnes ont été responsabilisées sur les églises de notre Unité pastorale pour faire respecter les consignes. Veuillez les suivre pour la sécurité de chacun et de tous. De quoi s’agit-il essentiellement ?
  • Þ Chacun devra se désinfecter avec le gel hydroalcoolique qui sera à l’entrée de chaque église ;
  • Þ Un banc sur deux sera occupé par deux personnes. Par contre les personnes vivant sous le même toit pourront ne pas souscrire à cette règle, mais devront la respecter vis-à-vis des autres ;
  • Þ L’assemblée évitera de chanter. De la musique sera mise ou l’animation sera assurée par une personne ou un chœur, en respectant toujours les mesures de distanciation ;
  • Þ On veillera à éviter de toucher aux portes et à tout ce qui ne serait pas utile. Se contenter vraiment des choses essentielles ;
  • Þ Il sera en mis en place un sens unique de circulation que tout le monde est invité à suivre ;
  • Þ Pour ceux qui seront choisis pour les lectures, ils veilleront à utiliser un « Prions en église » ou autres pour ne pas avoir à utiliser le lectionnaire que seul le ministre aura le droit de toucher ;
  • Þ Chacun reste à sa place et les ministres ordonnés passeront porter la communion. Pour ceux qui ne reçoivent pas la communion, le ministre les bénira sans les toucher ;
  • Þ Les ministres du culte veilleront aussi à se désinfecter avant et après chaque action liturgique. Pendant la communion, il gardera son masque et ne dira pas « Corps du Christ » ;
  • Þ La sortie de la célébration sera organisée rangée par rangée, en commençant par les premières ;
  • Þ A la sortie de la messe se trouveront des paniers de quête pour faire les offrandes. La quête n’aura plus donc lieu au cours de la célébration.
  • Þ Il faudrait éviter de se regrouper devant la porte de peur de bloquer le passage.
  • Chers amis, nous sommes conscients que toutes ces mesures peuvent paraître contraignantes. Mais il importe que nous les observions rigoureusement. Cela sera un signe de charité envers nous-mêmes et surtout envers les autres.
  • Dans la joie de vous revoir pour célébrer le Seigneur,
  • Vos serviteurs, Père Kurian THEKKEL ; Philippe VINCENT (Diacre permanent) et Gildas DOSSOU (Diacre)

 

AGENDAS DES CELEBRATIONS du samedi 30 mai au dimanche 14 juin :

 

Samedi 30 mai : 18 h30, à Peyrolles pour André et Daniel DOSOL (d) .

— Dimanche 31 mai : -  9 h 30, à Meyrargues pour Yvonne CAMUSSO (d).

- 11 h, à Jouques pour Yvonne CAMUSSO (d) et André RAFFAELI (d).

     - 18 h 30, au Puy Ste Réparade pour Léoncie LONG (d).

· Mardi 2 juin : 9 h, à Peyrolles.

· Mercredi 3 juin,: 18 h, à St Paul Lez Durance pour Aimé ESCUDIER (d), et Marie-Isabelle SANTIAGO (d).

· Jeudi 4 juin : 18 h 30, à Meyrargues.

· Vendredi 5 juin : 18 h 30, au Puy Ste Réparade.

— Samedi 6 juin : 18 h 30 à Peyrolles pour Jean-Pierre DOSSETO (d).

— Dimanche 7 juin : - 9 h 30, à Meyrargues pour  Maria COZZI (d).

- 11 h, à Jouques pour Andrée GOMEZ (d), André RAFFAELI (d), et Lucienne AURIVEL-BONNIER (d)

      - 18 h 30, au Puy Ste Réparade.

· Mardi 9 juin : 9 h, à Peyrolles .

·  Jeudi 11 juin : 18 h 30, à Meyrargues.

· Vendredi 12 juin : 18 h 30, au Puy Ste Réparade.

 — Samedi 13 juin : 18 h 30, messe à Peyrolles pour Monique AUDEMARD (d), Claude CARBONNEL,(d) et  Fernand JOURDAN (d).

— Dimanche 14 juin : -  9 h 30, à Meyrargues pour Alfred LADAVAC (d) et Ginette MURA (d),

- 11 h, à Jouques pour  Suzanne ROUX (d), Josette ADAOUST  (d).

            - 18 h 30, messe au Puy Ste Réparade

 

Temps de Prière : Peyrolles, reprise en septembre.

Chapelet : Jouques (lundi 19 h – 20 h), et Meyrargues (dimanche, 9 h avant la messe).

Adoration Eucharistique : Jouques (lundi 13 h à 23 h), Le Puy (vendredi 15 h -16 h), Meyrargues  (Jeudi 16h30 - 18h ;

20h – 22h ), Peyrolles (mardi 10 h -11 h), St Paul (mercredi 14h30 – 15h30)

                                                                                                                                                                                    

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :