Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EV 682

LES MAINS DE JESUS

 

En tant que Chrétiens nous n’avons de cesse de scruter dans nos prières le visage du Christ-ressuscité, avant de le voir un jour face à face. En ce temps de carême, je vous propose de contempler les mains de notre Seigneur, à travers les extraits d’un très bel essai du Père Pierre DESCOUVEMONT (1)

  • Les mains créatrices du Verbe :

La tradition biblique proclame au fil des pages que la création se tient constamment dans la main de Dieu. « Il tient en mains les profondeurs de la terre […] A lui la mer, c’est lui qui l’a faite, et les terres car ses mains les ont pétries » Ps 95, 5 ou encore : « Les cieux sont l’ouvrage de tes doigts »( Ps 8, 4). Or, cette action créatrice, Dieu l’exerce en union intime avec son Fils bien aimé, le Verbe, sans qui rien ne s’est fait. (Jn 1,3) Ainsi, ce sont bien les mains de Jésus qui sont à l’œuvre pour créer le monde et l’homme et qui le guident : « Tu m’as créé jusqu’en mes profondeurs, Tu m’as formé dans le sein de ma mère » (Ps 139, 13) « je me pose au-delà des mers. Là encore, ta main me conduit, Ta main puissante me saisit » (Ps 139, 10). Alors, sûr de cette présence et de cette activité créatrice de Dieu en toute chose, abandonnons-nous dans ses mains pleines d’amour.

  • Les mains salvatrices de Jésus :

L’évangile du quatrième dimanche de Carême donne un bel exemple des mains de Jésus façonnant de la boue pour l’appliquer sur les yeux de l’aveugle Jn 9, 9 pour le guérir. Et c’est en touchant les lépreux qu’Il les guérit Mt 8,3 ; Mc 1, 40 ; Lc 5,12. C’est en prenant la fille de Jaïr par la main qu’Il la ramène à la vie Mc 5, 41. C’est en saisissant Simon-Pierre par la main qu’Il l’empêche de couler dans la tempête du Lac Mt 14, 31 et c’est en lui touchant l’oreille, qu’Il guérit le serviteur du grand prêtre, blessé par Simon-Pierre à Gethsémani. Lc 22, 51 Oui, par la sainte humanité de Jésus, par son corps tout rempli de l’Esprit-Saint, Il peut redonner la santé aux malades et la vie à ceux qui sont morts, car Il est le vivant par excellence ! Approchons-nous de Lui, laissons-le nous guérir par ses sacrements.

  • Les mains admirables du Christ à imiter :

Tout d’abord dans la prière : Un seule fois, l’évangile évoque le geste de Jésus accompagnant sa prière « levant les mains, Il les bénit » Lc 24, 50 , mais il n’y a pas de doute qu’à la manière des juifs de son temps, Jésus a dû lever les mains vers son Père plus d’une fois, pour faire descendre son Esprit sur les hommes. Nous pouvons par notre attitude corporelle renforcer notre prière du cœur. Car elle est en soi, une prière.

Ensuite, dans le service : A Nazareth, combien de fois Jésus a-t-Il rendu service à Marie ou à Joseph ? … Nous ne pouvons que l’imaginer ! Ce que nous savons c’est qu’Il s’agenouilla devant ses apôtres pour leur laver les pieds Jn 13, 14 car « le fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude » Mt 20, 28. Ainsi, Jésus s’est donné dans ce service suprême de la croix pour nous sauver, nous rendre la vie. Il nous donne l’exemple : Mettons la force de nos bras et la dextérité de nos mains au service des uns et des autres et particulièrement des malades et des plus pauvres qui n’osent peut-être plus tendre la main pour demander, mais qui attendent que nous avancions la nôtre.

Bon Carême !

Philippe VINCENT - Diacre

  1. Pierre DESCOUVEMONT « Les mains de Jésus », Ed. Béatitude 2001

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :