Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EV 657

LA CHANDELEUR : Fête de la Lumière

 

Le 2 février, soit 40 jours après Noël, nous fêtons la chandeleur ! Selon la tradition, ce jour-là est marqué dans les foyers par la confection de crêpes… Mais au-delà, quelle est la signification de cette fête ?

A l’époque Romaine, il s’agissait d’une fête païenne qui consistait à honorer le dieu Pan par des processions de flambeaux et de chandelles, d’où son nom ; et la dégustation de galettes, sans doute à l’origine de nos crêpes actuelles.

Au Vème siècle, le pape Gélase Ier, pour christianiser le rite païen de la fête des chandelles, y associât la présentation de Jésus au temple et la purification de la Vierge-Marie.

En effet, selon la loi juive, après avoir enfanté, la femme était déclarée impure. C’est à dire qu’elle ne pouvait pas venir aux abords du temple. Au quarantième jour, elle devait présenter son enfant au temple ainsi que des offrandes pour le rituel de purification.

Pour nous Chrétiens, la fête de la chandeleur vient clôturer la manifestation de Dieu aux hommes en son verbe fait chair, et revêt plusieurs aspects :

1 -Jésus n’est pas venu abolir la loi mais l’accomplir : Ainsi, selon ce qui est écrit, Jésus, comme tout premier-né de sexe masculin devait être consacré au Seigneur. Ses parents le menèrent donc à Jérusalem. Et dans le même temps, la Vierge Marie se soumit aux préceptes concernant son état de jeune mère (Lv 12).

2 – Le Christ rencontre son peuple en la personne du vieillard Siméon. « L’Esprit Saint était sur lui », nous dit l’évangile de Luc, et ses paroles adressées à la Sainte-Vierge seront prophétiques, dressant déjà le spectre de la croix qui sauvera l’humanité : « Maintenant, ô maitre souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix  car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations. Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël, et toi, ton cœur sera transpercé d’un glaive. » (Lc 2,22).

3 – Et le plus important : Jésus-Christ est la vraie lumière ! Car par le mystère de l’incarnation, la lumière est entrée dans le monde. Ce n’est pas seulement une image poétique… Réfléchissons : Cette lumière qui est la première des créatures, c’est l’énergie primordiale de la vie : « que la lumière soit !»(Gn 1,3) lit-on dans les premières pages de la bible. A l’inverse, les ténèbres, ne sont rien, elles sont la « non-lumière », pour nous croyants, c’est vraiment Dieu qui est à l’origine de toute existence !

En cette fête de la lumière, méditons ces deux versets du début de l’Evangile de Jean, qui résument si bien la chandeleur :

« La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêté. [] Le Verbe était la vraie lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde. » (Jn 1, 5, 9)

Et soyons, chacun des porteurs de lumière, c’est notre vocation de Chrétiens !

Philippe VINCENT – Diacre permanent

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :