Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Je suis la servante du Seigneur »

 

Est-ce anachronique de citer la Vierge Marie au beau milieu du Carême ?

Non ! Et pour plusieurs raisons :

Tout d’abord, Marie est éternellement contemporaine de notre humanité et elle si intimement liée à notre Seigneur Jésus qu’il est bon de la prier chaque jour. Elle sait toujours accueillir notre prière purifier nos demandes et intercéder pour nous. Rappelons aussi, que notre Archevêque a voulu consacrer cette année liturgique à Marie Immaculée, Mère de l'Eglise.

Ensuite, c’est le 25 mars que nous fêtons l’annonciation du Seigneur. Pourquoi ? Parce que ce jour-là, nous serons tout juste 9 mois avant Noël. Nous avons tous en tête la salutation de l’ange Gabriel « Réjouis-toi, comblée de grâce » puis le récit de l’annonciation dans l’Evangile de Luc (Lc1, 26-38), et par-delà sa surprise, la réponse de la Sainte-Vierge « Je suis la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole ».

Belle opportunité pour nous mettre à l’école de Marie pour éclairer notre Carême : en trois phrases tout est dit, et nous n’avons plus qu’à faire grandir ces trois attitudes :

 

« Réjouis-toi, comblée de grâce » : Tout d’abord cultiver la joie !

Par-delà les difficultés, les angoisses, voire les épreuves qui marquent nos vies, gardons toujours à l’esprit que nous sommes aimés de Dieu, comblés chacun, par son amour.

Réjouissons-nous, aussi, pour tous les dons que nous avons reçu à notre naissance, Réjouissons-nous de l’Esprit Saint reçu à notre baptême et laissons le travailler notre cœur.

« Que tout m’advienne selon ta parole » : S’ouvrir à l’imprévu de Dieu :

Pendant ces quarante jours de désert, faisons un peu le vide de ce qui est superflu et qui remplit parfois nos vies, pour laisser germer la volonté de Dieu en nous : Qu’est-ce que le Seigneur veut faire naitre en moi ? Voilà la question que nous pouvons nous poser. Et c’est grâce à notre prière et la fréquentation de la Parole de Dieu que pourrons y répondre avec Jésus « Me voici, mon Dieu je viens faire ta volonté » He 10.

 

« Je suis la servante du Seigneur » : Se mettre dans une attitude de service :

Parce que, le Seigneur ne veut rien faire sans nous ! Comme Il a eu besoin du sein de Marie pour prendre chair, Il a besoin de notre action humaine - fut elle limitée - pour prendre soin de son Eglise et particulièrement du peuple qui la constitue. Il a besoin de la générosité et de la solidarité de chacun pour faire vivre son corps - l’Eglise - dont nous faisons partie à valeur égale. Aussi, développons ce que le Pape François a appelé les œuvres de miséricorde: visiter les malades, donner à manger à ceux qui n’ont pas de nourriture, prendre soin de ceux qui sont rejetés. Parce que, nous dit-il encore : « chacun de nos frères, que nous devons aimer, est la chair du Christ. Dieu s’est fait chair pour s’identifier à nous. Et quand le frère souffre, c’est le Christ qui souffre. »

Philippe VINCENTDiacre permanent.