Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vivre en enfants de Dieu dans le Fils unique

 

Dans son message pour ce Carême le pape nous dit que « ce temps nous adresse toujours un appel pressant à la conversion : le chrétien est appelé à revenir à Dieu de « tout son cœur » (Jl 2, 12) pour ne pas se contenter d’une vie médiocre, mais grandir dans l’amitié avec le Seigneur. »

Et de rajouter que, en plus des moyens du jeûne, de la prière et de l’aumône, il y a à la base de tout ce chemin de retour au Seigneur « la Parole de Dieu, que nous sommes invités à écouter et à méditer avec davantage d’assiduité en cette période. »

Ignace de Loyola, après sa rencontre avec le Seigneur, et sa conversion, a voulu, en donnant les Exercices spirituels, permettre à ceux qui le souhaitent, de partager sa propre expérience. Et il commence en donnant le « Principe et Fondement » de toute vie chrétienne :

« L’homme est créé pour louer, révérer et servir Dieu notre Seigneur et par là sauver son âme, et les autres choses sur la face de la terre sont créées pour l’homme, et pour l’aider dans sa poursuite de la fin pour laquelle il est créé. D’où il suit que l’homme doit user de ces choses dans la mesure où elles l’aident pour sa fin et qu’il doit s’en dégager dans la mesure où elles sont, pour lui, un obstacle à cette fin. »

Il le redit d’une autre manière dans la « Première annotation » :

« De même, en effet, que se promener, marcher et courir sont des exercices corporels, de même on appelle exercices spirituels toute manière de préparer et de disposer l’âme pour écarter de soi tous les attachements désordonnés et, après les avoir écartés, pour chercher et trouver la volonté divine dans la disposition de sa vie en vue du salut de son âme. »

Il nous invite à un discernement qui a pour but d’une part de retrancher de notre vie tout ce qui nous éloigne de Dieu et de notre vocation filiale, et d’autre part de faire grandir et fructifier tout ce qui ordonne notre vie à sa finalité chrétienne.

Faisons de ce Carême un temps de conversion personnelle, méditant sur ce que nous sommes de par la création de toutes choses par notre Seigneur et de par son souffle de vie qui repose en nous. Réordonner notre vie, y discerner ce qui doit en être retranché et ce qui doit y être amplifié afin de répondre à notre vocation filiale.

Faisons en aussi un temps ecclésial par l’accompagnement joyeux et priant de nos frères et sœurs qui cheminent vers les sacrements d’Initiation Chrétienne. Ils peuvent et doivent compter sur le soutien de toute l’Église, et tout particulièrement en ce temps de Carême qui est celui de « la purification et de l’illumination » (rituel des sacrements d’initiation chrétienne) en vue de leur intégration au Corps du Christ et au témoignage de la foi au cœur de ce monde.

Ce Carême va donc être un temps pour moi, un temps en moi, et un temps pour l’Église, eu temps en l’Église.

Et puisque la Parole de Dieu va être la base de tout ce temps, selon l’invitation du pape François, puissions-nous accueillir en esprit et en vérité toutes ces Paroles qui seront offertes à notre méditation chaque dimanche de Carême.

Père Bruno Vidal