Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Vous êtes le sel de la terre. »

 

Je trouve que les textes de ces deux dimanches nous placent dans une situation difficile, devant un choix de vie assez radical et qui ne supporte aucune compromission ; mais n’en est-il pas toujours ainsi avec la Parole de Dieu ?

Ces textes nous invitent en effet à discerner où va notre fidélité : au Seigneur ou à l’esprit de ce monde.

Jésus a souvent redit à ses disciples : « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. » (Mt 6, 24).

Une autre manière de dire les choses est de rappeler que DIEU PROPOSE et que L’HOMME DISPOSE…..

Dieu ne s’impose pas, jamais, il respecte jusqu’au bout notre libre arbitre, mais il ne cesse jamais de nous dire le chemin de l’alliance avec lui et ses conséquences.

Dieu ne cesse de nous montrer la voie selon son cœur, et ce de multiples manières, il ne cesse de nous guider, de nous conduire, de dessiller nos yeux et nos cœurs pour que nous vivions avec lui dans le bonheur….. et de s’effacer devant notre libre arbitre….

Dieu ne nous conduits pas comme des marionnettes, il ne tire pas les ficelles de notre vie, il n’agit pas en notre lieu et place. Il ne fait pas « sans nous » et « à notre place » mais il veut que nous soyons dans toute notre liberté des partenaires de son alliance.

« Si tu le veux, tu peux observer les commandements, il dépend de ton choix de rester fidèle. » (Isaïe 15, 15).

Autrement dit nous sommes pleinement responsables de notre monde, de nos vies et de la manière dont nous les construisons. Je ne peux pas rendre Dieu responsable de ce qui m’arrive !!!!!! Ce sont mes choix et eux seulement qui orientent mon existence…. Et qui tout aussi heureusement sont confrontés à la miséricorde et à la fidélité du Seigneur.

Faire le choix d’une vie selon le cœur de Dieu est pour un chrétien de l’ordre du radical, de la conversion véritable, possible seulement dans l’accueil de l’Esprit-Saint comme maître de vie.

Nous sommes dans ce monde mais pas de ce monde, nous avons à christianiser notre monde et non pas à mondaniser notre christianisme……. « Nul ne peut servir deux maîtres…. ».

La Parole de Dieu de ces deux dimanches nous interroge : que voulons-nous être ; des chrétiens ou des mondains ? Tièdes de nos arrangements ou brûlants de notre foi ? Cherchant toujours une solution facile ou ferme dans un témoignage exigeant ? Mettre la lampe « sous le boisseau ou la mettre sur le lampadaire » ? Avoir la saveur de l’Évangile ou la fadeur de l’insipide ? Perdre un membre de notre corps ou être jetés entiers dans la Géhenne ?

Quels chrétiens voulons-nous être ? C’est bien ce que le Seigneur nous demande. C’est seulement ce que le Seigneur nous demande.

P. Bruno Vidal