Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« À vous qui êtes appelés à être saints…… » (Romains 1, 7)

            C’est notre propre devenir qui est concerné par ce que saint Paul écrit aux chrétiens de Rome.

            Nous sommes appelés à la sainteté….. Non pas en fonction de nos mérites, mais par grâce. Nous sommes appelés parce que nous sommes aimés dès l’origine par notre Créateur.

Nous sommes appelés parce que nous sommes voulus dans une communion d’amour née de la communion trinitaire. Appelés à la sainteté parce que Dieu seul est Saint et que son projet d’amour se réalise en plénitude dans le Christ, Verbe fait chair pour que nous puissions revêtir la divinité du seul Saint.

            C’est le chemin de toute notre vie. Chemin de conversion qui se condense dans le chemin de l’Avent que nous empruntons, allant avec joie à la rencontre de celui qui vient.

« Lui qui enrichit les autres s’appauvrit car il adopte la pauvreté de ma chair pour que moi je m’enrichisse de sa divinité. Lui qui est plénitude s’anéantit, il se dépouille de sa propre gloire pour un peu de temps, afin que moi, je participe à sa plénitude. Quel trésor de bonté ! Quel grand mystère en ma faveur ! J’ai reçu l’image, et je ne l’ai pas gardée. Le Verbe a participé à ma chair afin de sauver l’image et de rendre la chair immortelle ! Il s’unit à nous par une deuxième union beaucoup plus étonnante que la première. »   

                                                                                      Homélie de saint Grégoire de Naziance (IVème siècle)

            Déjà brillent au loin les lumières de Bethléem….. Bonne route…..

P. Bruno

****************************************************************************************************************

      Compte rendu de la Réunion de l’Equipe d’Animation Pastorale du 26 novembre 2016

            Retour sur la journée du 20 novembre : La messe a été un temps fort, notamment par la démarche d’entrée en catéchuménat de François Serrano, et la signification des sens.

            La convivialité du repas est importante : « on fait connaissance de gens que l’on ne connaît pas encore ». Il faudrait faire de ces messes de l’up des temps forts largement proposés comme Pâques ou Noël, par exemple pour les parents de la catéchèse, et de prévoir des étapes catéchuménales enfants-adultes tous ensemble. 

Tous ont souligné la force des témoignages sur l’année de miséricorde, et particulièrement celui de Martine Rancoule. Il ressort que ce temps fort a bien été vécu par le public habituel qui a bien répondu présent. C’est une manière de vivre déjà certains « essentiels » pour ceux qui sont plus investis dans la vie de notre Église (prier et célébrer, fraternité, se former, se mettre au service, évangéliser)

                       Et la suite… ?

            Pour le prochain temps fort du 29 janvier 2017, nous proposons de nous appuyer sur le document diocésain  « la joie d’évangéliser » pour mettre en œuvre cette démarche d’évangélisation et de formation de disciples-missionnaires sur l’up, en commençant par sensibiliser les chrétiens engagés et nos paroissiens. Quelqu’un fait en même temps remarquer : « Ce n’est pas facile d’évangéliser » (cf. invitation des voisins avec l’icône de la miséricorde). Les groupes de partage à partir des Actes des apôtres seront plutôt à vivre entre paroissiens, au départ.

Il faut un déclic pour que tous nous entrions dans cette démarche d’évangélisation.

            Pour Noël, la suggestion  d’un membre de l’E.A.P d’aller voir ses voisins et de leur offrir quelque chose (image, bougie, boule de noël, autres…) fait écho en nous : et pour pourquoi pas vous ?!