Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eau Vive n°597

Les bons comptes font les bons amis !

Chers amis,

Comme chaque année voici la présentation des comptes de notre unité pastorale Aix-Val de Durance. C’est l’occasion pour moi de remercier à nouveau tous les membres du conseil économique qui ont avec moi le souci de trouver les moyens pour assurer la mission de l’Église sur nos paroisses. Mais je n’oublie tous les « acteurs de l’ombre » qui relèvent l’argent des troncs, comptent les quêtes ou distribuent les tracts pour sensibiliser au Denier ou à telle ou telle opération ponctuelle. Oui, un immense merci à tous !

Pour le dire d’un mot, nos comptes sont bons ! Nous le devons à votre générosité et au souci de tous d’entretenir les biens que nous avons et de ne pas gaspiller l’argent que nous recevons. C’est aussi le fruit d’une bonne gestion durant les dernières années : je le dis d’autant plus librement que je suis encore nouveau comme curé ! Mais essayons d’y regarder d’un peu plus près…

Les recettes

Les principales recettes générales d’une paroisse sont les quêtes dominicales et les offrandes à l’occasion des célébrations (baptêmes, mariages ou obsèques) que l’on appelle casuel. Ces dernières sont chez nous un peu plus importantes que la moyenne diocésaine, ce qui souligne une certaine vitalité de cette pastorale dite ordinaire. Quant aux quêtes, elles sont stables, ce qui dans un contexte économique morose est plutôt bon signe. Mais nos situations personnelles et familiales étant si différentes les unes des autres, il semble que ce soit à chacun, comme suggéré dans l’encadré sur les quêtes, d’évaluer sa participation à la vie économique de nos paroisses, au regard de ses moyens.

Il ne faut pas négliger pour nous l’importance des dons qui permettent souvent le « plus », l’innovation ou le projet particulier qui n’aurait pas été possible sans cela.

Le Denier de l’Église, vous le savez (voir encadré ci-après), est entièrement reversé au diocèse pour une répartition entre tous. Comme prêtre, notamment, nous avons la prétention de ne vivre qu’à partir de vos dons : don pour don, en quelque sorte, offrande libre pour libre offrande de nos vies. Nous pourrions par contre, qui nous sommes déjà donateurs, sensibiliser d’autres personnes qui sont en lien avec l’Église (famille, parents de la catéchèse ou des enfants baptisés, fiancés…) mais n’ont pas pris conscience de ce lien entre les fidèles et leurs prêtres, au-delà de la demande ponctuelle.

Les dépenses

Dans la deuxième colonne de tout budget, même familial, il y a toujours les dépenses ! Chiffres souvent en rouge qui nous font mal quand ils sont trop importants, ils sont aussi le signe de notre vie, de notre situation et de notre activité. À ce sujet, il faut noter l’importance de l’entretien des immeubles, bien que nous n’ayons pas tout à notre charge (cf. rubrique « ce qu’il faut savoir » ci-dessous). C’est en partie ce qui a décidé le projet de rénovation de l’immeuble du secrétariat à Peyrolles, pour améliorer l’accueil des personnes et préserver notre patrimoine. À moyen terme, ce pourrait être aussi une source de revenus complémentaire pour la vie de nos paroisses et de nouveaux projets.

Les autres dépenses, quant à elles, ont été maîtrisées : nous poursuivons, avec le conseil économique, notre effort pour faire de nouvelles économies.

P. Michel Isoard, curé